LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Daniel Tammet : génie et malade célèbre

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Daniel Tammet : génie et malade célèbre   Mar 22 Déc - 23:34

Daniel Tammet est considéré comme un génie en raison de ses incroyables facultés intellectuelles. Né en 1979, il souffre du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. Mais il a vaincu l'enfermement et l'impossiblité de communiquer. Daniel Tammet maîtrise 12 langues dont le français, appris en 10 jours. Autiste savant, son génie lui permet de maîtriser les nombres. Il a été capable d'énumérer le 22 514 premières décimales du nombre Pi, en public, pendant plus de cinq heures. Ecrivain, il a raconté son enfance et ses dons dans son autobiographie Je suis né un jour bleu. Dans son dernier livre, Embrasser le ciel immense, il évoque comment le cerveau fonctionne et notamment les différences entre savants et non savants.





Daniel Tammet, l'un des rares savants autistes capable de mettre en mots ses compétences exceptionnelles tout comme ses difficultés au quotidien, tente de faire avancer les connaissances sur l'autisme et d'expliquer les secrets du cerveau humain.

Aîné d'une famille londonienne modeste de neuf enfants, Daniel Tammet, âgé de 30 ans
, s'est fait connaître en 2004 pour avoir énuméré de mémoire et pendant cinq heures, les 22.514 premières décimales du nombre pi (3,1415).
Une performance qui a attiré l'attention des neuroscientifiques et fait de son autobiographie un best-seller traduit en 19 langues.
"
Surdoué des nombres - il les associe à des couleurs et des formes dans des paysages numériques - et des langues - il en parle douze -, il fait partie des 50 autistes "savants" recensés dans le monde. Pourtant, ses talents ont aussi leurs revers.

"Je me perds très facilement, j'ai toujours besoin d'être accompagné, je ne peux pas conduire parce qu'il m'est très difficile de voir quelque chose dans son ensemble", énonce-t-il.
"J'ai aussi des difficultés à me souvenir des visages", une "tâche cognitive très complexe" que chacun effectue sans s'en rendre compte, sourit-il.
Dans un français coloré d'accent britannique, il raconte ses crises d'épilepsie infantiles, sa scolarisation en école ordinaire, son confortable monde intérieur fait de chiffres et de mots. Un univers devenu étriqué quand, à 9 ans, il découvre le sentiment de solitude. Suivront des années d'efforts pour apprendre la socialisation.

"Toute mon enfance, je me suis battu contre les problèmes que j'avais, j'ai voulu être comme les autres", raconte-t-il.
Au fil des pages de son livre de vulgarisation scientifique intitulé "Embrasser le ciel immense" en référence à un poème d'Emily Dickinson, il donne, études scientifiques à l'appui, des clés pour améliorer sa mémoire, apprendre plus facilement les langues ou comprendre l'essence de la créativité, appelant sans cesse chacun à développer ses instincts et son imagination.

Daniel Tammet y évoque sa rencontre avec Kim Peek, le savant autiste qui a inspiré le personnage interprété par Dustin Hoffman dans Rain Man (1988), un film qui, selon lui, déforme la réalité et est basé sur des impostures scientifiques.

Il critique aussi l'idée que les génies auraient un cerveau-ordinateur "quasi inhumain". "En réalité, le cerveau, les compétences, le talent, le génie sont liés à l'humanité de chacun et à l'amour", dit-il, énigmatique.

"Mozart a fait ce qu'il a fait parce qu'il avait un amour de la musique. Einstein aussi parlait de la beauté de ses équations, moi je ne compresse pas les nombres, je danse avec eux, c'est lié à une sensibilité, si on n'a pas d'amour, on n'a pas de génie", tranche-t-il.

"Il est une parole pour ceux qui ne peuvent pas s'exprimer. Les scientifiques disent de lui qu'il est la pierre de Rosette de l'autisme", s'amuse Jérôme Tabet, son compagnon avec qui il vit à Avignon.

"Du point de vue médical, je serai toujours autiste mais je crois que j'ai vaincu la prison de l'autisme à force de me battre contre mes difficultés", poursuit Daniel.
Et il appelle à soutenir les enfants autistes "parce que ce qu'ils ont à offrir peut enrichir toute l'humanité".

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.1fr1.net
 
Daniel Tammet : génie et malade célèbre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert de l'histoire-
Sauter vers: