LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pharmacien face à la gale!

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Le pharmacien face à la gale!   Ven 19 Mar - 18:01

Maladie contagieuse associée à tort à un manque d’hygiène, la gale provoque de vives démangeaisons. Un traitement précoce permet d’éviter de contaminer les proches.


Qu’est-ce que c’est ?


Maladie de la peau transmise par un parasite, elle se caractérise par des démangeaisons et des lésions cutanées plus ou moins graves. On distingue plusieurs gales, dont la plus répandue est la forme humaine. Sous cette forme, les contaminations peuvent se faire d’un individu à l’autre, que ce soit par contact physique direct, généralement par rapport sexuel ou par l’intermédiaire d’objets contaminés (literie, lingerie, etc.). La gale existe également sous forme animale, à cause d'un ensemble d’acariens présents sur les animaux (chiens, chats, oiseaux) ou végétale, avec toujours les mêms acariens pour responsables (arbustes, blé). Elle se manifeste alors par des démangeaisons passagères et disparaît naturellement. La gale peut également se manifester sous d’autres formes :
- La gale du nourrisson qui se traduit par l'apparition de lésions vésiculeuses.
- La gale dite norvégienne qui survient plus particulièrement chez les sujets immunodéprimés. Elle se caractérise par l’apparition de croûtes épaisses, prédominant aux extrémités du corps.


Quelles sont les causes ?


Le parasite à l’origine de la gale, Sarcopte scabiei, mesure environ 0,3 à 0,4 mm de long. La femelle sarcopte passe environ un mois à creuser un tunnel dans l’épaisseur de la peau, où elle déposera ensuite ses œufs. Au bout de deux semaines, les nymphes éclosent et doivent attendre de devenir adultes pour pouvoir remonter à la surface de la peau. A partir de là, les adultes s’accouplent et recommencent le même cycle, chez la même personne ou chez quelqu’un d’autre. Trop souvent la gale est associée à un manque d’hygiène, alors qu’en fait pas du tout.

Quelles sont les symptômes ?

Pendant un mois environ, la maladie est dite asymptomatique, il n’y a aucun signe visible. Puis les démangeaisons (prurit) surviennent, généralement le soir ou après un bain chaud. Elles correspondent à une allergie aux excréments que le parasite dépose dans le tunnel qu’il a creusé. Elles constituent les premiers signes bien évidents de la maladie. Puis, des sillons correspondants aux tunnels creusés, apparaissent. Ces sillons, visibles à l’œil nu, sont surmontés à leur extrémité par une perle translucide (vésicule perlée). On les retrouve surtout entre les doigts, sur les poignets, les coudes, les fesses, puis ils se généralisent en épargnant le visage, le cou, la paume des mains et la plante des pieds. Chez les femmes, on les observe également sur les aréoles des seins et chez l’homme, sur le gland.

Comment se fait le diagnostic ?


Le diagnostic repose la mise en évidence des parasites adultes grâce auxraclures récupérées par l’exploration des sillons avec une aiguillestérile ou avec une lame de scalpel. L’examen au microscope peut mettreen évidence le parasite, ses œufs ou bien ses excréments. Chez l’homme,la présence de sillons et de prurit sur le gland peut faussementorienter le diagnostic vers une syphilis.
Quelles sont les complications possibles ?


Le risque majeur est celui de la surinfection bactérienne, notamment par le streptocoque ou le staphylocoque. Mais elle n’apparaît que chez certains individus.

Orientation


. médecin généraliste
.dermatologue
.

Quels sont les traitements ?


Une fois le diagnostic réalisé, il faut impérativement traiter le patient, mais également tout son entourage, même si aucun signe de la maladie n’a été décelé. Le linge contaminé doit lui aussi être totalement lavé et désinfecté.
Généralement, le patient est isolé dans les premières 48 h du traitement. Aujourd’hui,
une crème à base de perméthrine est préférée aux préparations à base de lindane.
Ces produits existent sous forme de lotions, d’aérosols ou encore de crème et tout le corps doit en être recouvert. Le mode d’emploi de chaque produit doit être suivi à la lettre pour éviter les risques d’irritation des voies respiratoires et ce, notamment chez l’enfant. Si le traitement par voie externe ne fonctionne pas, des comprimés peuvent être prescrits. Après le traitement, les démangeaisons persistent quelques jours pour finalement disparaître totalement.

Traitement local par benzoate de benzyle
✓ la personne à traiter doit prendre une douche, avant le traitement.
Insister sur l’hygiène des ongles (courts et brossés).
✓ séchage doux sommaire (la peau du sujet âgé est altérée et l’application d’un dérivé benzénique à sec
est très irritante).
✓ application par badigeonnage à l’aide d’un pinceau plat, type " Queue de morue ", de 7 à 10 cm de
large, à poil synthétique et manche en plastique (figure 4), sur l’ensemble du
corps à l’exception du visage. Insister au niveau :
• des ongles,
• de l’ombilic,
• des espaces interdigitaux des mains et des pieds,
• de la face antérieure des poignets,
• des parties génitales,
• de tous les plis.
✓ frotter en cas de pilosité importante.

à J1 => 2 badigeons successifs, le second étant pratiqué dès que la
peau est sèche (en pratique l’intervalle entre les deux est de 10 à 15
minutes). Laisser l’application pendant 24 h,
à J2 => savonner au savon doux et rincer abondamment,
à J8 => nouvelle application (modalités identiques à celles de J1, mais
un seul badigeon), seulement si nécessaire (à évaluer en fonction de l’évolution
clinique).


Prévention


En général dans le cas dune gale les mesures d isolement sont de courte durée.C est pourquoi, il est important de les faire respecter pour éviter l'extension de la parasitose
.Chambre seule : la dissémination des agents de la gale dans l’environnement d’un patient atteint, est relativement modérée (hors cas de gale profuse). Cependant, il est plus aisé de mettre en place les moyens matériels et de pratiquer les soins requis dans une chambre seule.

• Hygiène des mains : le lavage simple des mains, outre les objectifs habituels, permet d’éliminer physiquement lors du rinçage les parasites présents à la surface de la peau.
Ces pratiques d’hygiène des mains devront être répétées aussi souvent que nécessaire : avant et après contact avec le patient, après maniement du linge en provenance du malade ou de son environnement


Le port de gants à usage unique non stériles est impératif pour tout contact cutané prolongé avec le patient ou les objets contaminés. Le groupe rappelle que le port de gants ne dispense pas dulavage des mains.

La tenue : le port de la surblouse à manches longues est impératif pour tout contact avec le patient.
Le recours à de l’usage unique est préférable pour éviter les erreurs de manipulation. Dans l’hypothèse
où les contraintes budgétaires ne permettraient pas l’acquisition de blouses à usage unique, les blouses
en tissus sont tolérées à condition de les changer au mieux à chaque soin et de leur faire suivre le circuit
du linge du patient, sinon à chaque prise de service en respectant les précautions suivantes
:
- les suspendre chacune à une patère ou un porte manteau mobile (ne pas les superposer)
- les plier intérieur sur intérieur.

• Le linge : par précautions, le groupe recommande que le linge porté dans les 8 jours précédant la
constatation de l’infestation parasitaire et celui porté jusqu’à la levée de l’isolement soit soumis à un traitement
spécifique. Le linge pouvant être vecteur du parasite sera manipulé avec précaution et ne sera
jamais posé à terre.
- Si le linge est pris en charge par l’établissement, prévenir la blanchisserie hospitalière responsable du
linge,
- Si le linge est pris par la famille, l’informer des précautions à prendre

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.1fr1.net
mplkjjik



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/11/2009

MessageSujet: Re: Le pharmacien face à la gale!   Dim 21 Mar - 11:41

merci
c'est très intéressant......... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le pharmacien face à la gale!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil du pharmacien face a des symptomes occulaires a lofficine
» le pharmacien face à l'intoxication à l'eau de javel
» Que faire face aux corrompus du département de pharmacie?
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert au comptoir de l'officine-
Sauter vers: