LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pharmacien face à la constipation

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Le pharmacien face à la constipation   Mar 1 Juin - 23:00

Qu’est ce que c’est ?



C’est un ralentissement de l’évacuation des fèces. On parle de constipation si la personne atteinte va à la selle moins de trois fois par semaine sur une période de plusieurs semaines ou mois.


Quelles sont les causes ?



Selon sa fréquence, la constipation a différentes causes :


- Occasionnelle : stress, grossesse, voyage, changement de régime, fièvre, médicaments ralentisseurs du transit (contre la dépression, l’hypertension, les maladies cardiaques…)

- Chronique : mauvaise alimentation pauvre en fibres, sédentarité…

- Brutale : bien que rare, elle peut annoncer des maladies plus graves (cancer, maladie inflammatoire, maladie de Crohn, diabète...).
Deux modes d’action sont possibles : diminution de la motricité digestive et ralentissement de la progression et de l’élimination des fèces, ou déshydratation des selles, rendant leur élimination plus difficile.


Quels sont les symptômes ?


Difficultés à évacuer les selles, le plus souvent dures. Efforts à la défécation et sensations d’évacuation incomplète. Ces signes peuvent être accompagnés de maux de ventre, ballonnements, flatulences .

Orientation



médecin généraliste ou gastro-entérologue.

Comment se fait le diagnostic



Un interrogatoire minutieux et une analyse clinique suffit à diagnostiquer une constipation bénigne. Le médecin éliminera ainsi la cause organique rectale ou anale, par un toucher rectal. En cas de doute, lorsque la constipation est d’apparition récente ou qu’elle est accompagnée de signes cliniques importants (fièvre, amaigrissement…), des examens complémentaires, tels que l’anuscopie, la rectoscopie et la coloscopie, permettent d’écarter d’éventuelles causes organiques, plus graves.


Quels sont les traitements ?


Le traitement repose sur :
1. Une hygiène de vie (présentation sans retard à la selle, alimentation riche en fibre, activité physique, hydratation régulière…)

2.Médicaments par voie orale:
* Les laxatifs de lest
Les laxatifs de lest sont souvent à base de fibres alimentaires ou mucilages en vente sous forme de poudre ou granulés.
Il s'agit d'une action mécanique qui augmente le volume des selles, le bol alimentaire va gonfler et va sortir plus facilement.
ces laxatifs permettent une utilisation à long terme


> Boire un grand volume d'eau avec les poudres et les granulés, délayer et avaler tout de suite
> Utiliser également des compléments alimentaires à base de son de blé, à délayer par exemple dans un yaourt
.

*Les laxatifs lubrifiants
Les laxatifs lubrifiants sont à base d'huiles minérales : c'est-à-dire à base de paraffine ou de vaseline.
Les lubrifiants retardent l'absorption d'eau, ce qui favorise le passage du bol alimentaire, par effet, comme son nom l'indique, de lubrification et crée également un film liposoluble diminuant l'absorption d'eau.
il n'est pas conseillé de l'utiliser à trop long terme
.
L'utilisation à long terme peut diminuer l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K), de plus il peut y avoir un risque respiratoire notamment chez les personnes âgées, les huiles minérales peuvent remonter l'oesophage et rentrer dans les poumons (paraffinome).

*Les laxatifs osmotiques
Il s'agit de laxatifs à base de sel ou de sucre, ce sont les laxatifs les plus utilisés.
Les laxatifs osmotiques agissent comme son nom l'indique par osmose, c'est à dire qu'ils attirent l'eau et facilitent comme on l'a vu plus haut le transit.
L'effet peut être rapide, le délai d'action est de 1 à 2 heures ou plus long avec un délai d'action de 1 à 2 jours,

En général on conseille de ne pas utiliser un laxatif sur le trop long terme car un cycle vicieux peut s'installer .
Bien respecter la posologie selon la préparation, des effets secondaires comme flatulence, crampes....
*Les laxatifs stimulants

Il s'agit de laxatifs qui stimulent rapidement le transit, souvent indiqué avant une intervention chirugicale.
Les laxatifs stimulants augmentent la sécrétion d'eau et d'éléctrolytes par des mécanismes pharmacologiques. L'effet est souvent rapide.
C'est un laxatif qui s'utilise à de rares occasions, ne pas l'utiliser à long terme
.
Ce type de laxatif est contre-indiqué chez la femme enceinte ainsi que chez les personnes présentant une occlusion intestinale. Parfois ces préparations contiennent du séné, cette substance est responsable également des effets indésirables.

*Les laxatifs irritants

Il s'agit souvent de médicaments à base de plantes (séné, aloé, ricin, bourdaine,... ) riche en anthraquinones.

Ils agissent par diminution du péristaltisme.

il n'est pas conseillé de l'utiliser à long terme.

3. Médicaments par voie rectale (suppositoires,...)
Il s'agit souvent de suppositoires ou des liquides en lavement à introduire dans l'anus à base respectivement de glycérine ou de laxatifs osmotiques.
Les suppositoires à base de glycérine agissent par effet émollient.
Les lavements agissent souvent par effet osmotique
.
Il est conseillé de ne pas utiliser trop longtemps un laxatif mais de chercher la cause de la constipation..

Prévention

.Boire beaucoup d'eau, 1 à 1.5 l par jour, cela permet de ramollir les selles.Le matin boire un grand verre d'eau froide : il déclenche un réflexe de contraction au niveau de l'intestin
. Avoir une alimentation riche en fibres, à base de légumes, fruits frais ou fruits secs.
. Faire de l'exercice ou du sport. Etre couché longtemps ne favorise pas le transit.
. Dès qu'on ressent l'envie d'aller à selle; y aller, ne pas se retenir.
. Manger à heures fixes les repas, en effet une régularité dans l'alimentation diminue la constipation.

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.1fr1.net
 
Le pharmacien face à la constipation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil du pharmacien face a des symptomes occulaires a lofficine
» le pharmacien face à l'intoxication à l'eau de javel
» Que faire face aux corrompus du département de pharmacie?
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert au comptoir de l'officine-
Sauter vers: