LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pharmacien face à l'entorse!

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Le pharmacien face à l'entorse!   Ven 27 Nov - 20:17

Cette pathologie, la plus fréquente en traumatologie du sport, est sans doute l’affection la plus mal soignée. Comment la traiter au plus tôt pour éviter les complications.


Qu’est ce que c’est ?

L’entorse est un traumatisme de l’articulation (cheville, genou, poignet, pouce…), à l’origine d’un étirement ou d’un déchirement des ligaments qui la soutiennent. Il existe plusieurs stades selon la gravité de la lésion :
- L’entorse légère : un simple étirement des ligaments, appelé foulure. À ce stade, l’articulation est encore fonctionnelle.
- L’entorse moyenne : un étirement des ligaments accompagné d’un début de déchirement.
- L’entorse grave : une rupture complète du ou des ligaments avec possibilité d’arrachements osseux, à l’endroit où le ligament est inséré.
Quelles sont les causes ?

- Un mouvement qui dépasse l’amplitude normale de l’articulation (flexion, extension ou torsion).
- Un choc sur l’articulation.


Quels sont les symptômes ?

Selon le stade de gravité, un ou plusieurs de ces symptômes seront présents.
- Enflure.
- Douleur.
- Ecchymose.

Quelles sont les complications possibles ?

A terme, les entorses à répétition facilitent l’apparition de l’arthrose, qui se manifeste par une dégradation du cartilage de l’articulation.

Orientation

Médecin généraliste ou rhumatologue.
Comment se fait le diagnostic ?

Un examen clinique de l’articulation suffit. Il pourra être compléter par une radiographie ou d’une échographie afin d’éliminer tout risque de fracture et de visualiser le ligament atteint et de découvrir des lésions associées (arrachement osseux, lésion tendineuse...).
Quels sont les traitements ?

Il dépend de la gravité de l‘entorse :

- Bénigne : un simple repos de l’articulation pendant quelques jours suffit. Un traitement anti-inflammatoire local peut y être associé.
- Moyenne : une attelle ou un strapping sera appliqué sur l’articulation pour la maintenir en place. Un traitement médical antalgique peut-être prescrit (anti-inflammatoires non stéroïdiens)
- Grave : on préconise la chirurgie, notamment chez les sportifs. Sinon, le même traitement que pour une entorse moyenne peut suffire.
Par ailleurs, pendant les 72 h qui suivent l’apparition de l’entorse, on peut appliquer :
- Repos : en évitant de faire fonctionner l’articulation en utilisant des béquilles.
- Glace : pour diminuer l’œdème.
- Compression : envelopper l’articulation par un bandage ou strapping afin de réduire l’enflure et de soutenir les ligaments atteints.
- Elévation : maintenir l’articulation en position élevée pour faciliter la circulation sanguine.

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.1fr1.net
 
Le pharmacien face à l'entorse!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil du pharmacien face a des symptomes occulaires a lofficine
» le pharmacien face à l'intoxication à l'eau de javel
» Que faire face aux corrompus du département de pharmacie?
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert au comptoir de l'officine-
Sauter vers: