LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE

La Pharmacie et la vie dans toutes leurs facettes :formation, exercice, science ,marketing,management, industrie,labo, sagesse, conseils,, culture, loisirs.liens
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pharmacien face à l'incontinence urinaire

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 2238
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Le pharmacien face à l'incontinence urinaire   Sam 5 Sep - 13:52

Des millions de personnes souffrent d’incontinence urinaire. Dans la majorité des cas, c’est l’incontinence urinaire d’effort qui domine le tableau, mais la majorité des personnes atteintes n'en parlent pas et peu consultent le medecin .
Le pharmacien doit savoir canaliser le désaroi du patient et répondre à ses préoccupations.

Qu’est-ce que c’est ?
L’incontinence urinaire se définit par l’incapacité de contrôler ses urines, provoquant des pertes involontaires d’urine. A noter que l’incontinence n’est pas une maladie en soi, c’est une manifestation, un symptôme lié à d’autres facteurs aussi divers et variés que la grossesse, l’obésité, la profession ou encore des toux chroniques. Contrairement aux idées reçues, l’incontinence n’est pas une conséquence du vieillissement et ne touche pas que les femmes. En revanche, il est exact que l’âge favorise son apparition et les femmes sont plus touchées que les hommes.
Quelles sont les causes ?

Il existe plusieurs types d’incontinence dont les causes varient à chaque fois :
- Incontinence urinaire d’effort : c’est la forme la plus répandue chez les femmes qui se manifeste par des fuites urinaires provoquées par des gestes de la vie de tous les jours : rire, tousser, éternuer ou courir. La cause principale est un affaiblissement du plancher pelvien qui peut être dû :
» A une grossesse ou à un accouchement.
» Au port chronique de charges lourdes ou à des efforts répétés.
» A la ménopause ou à une carence en œstrogènes.
» A l'obésité.

- Incontinence urinaire par impériosité : elle représente un cas sur quatre chez les femmes, et peut également affecter enfants et hommes. L’incapacité de se retenir d’uriner provient d’une hyperactivité des muscles de la vessie, on parle dans ce cas de "vessie hyperactive". Une infection, une tumeur, un calcul de la vessie, l’anxiété ou certaines chimiothérapies peuvent être à l’origine de ces pertes urinaires.
- Incontinence urinaire mixte : dans ce cas, les deux formes d’incontinences urinaire sont retrouvées chez une même personne.
- Incontinence urinaire par regorgement : cette forme d’IU se retrouve surtout chez l’homme. En fait, elle est due à une rétention chronique d’urine, qui en maintenant la vessie toujours pleine, la fait déborder. Ce phénomène se produit lors du sommeil, lorsque la personne ne peut plus retenir consciemment sa vessie. Une affection de la prostate peut en être à l’origine.

- Incontinence urinaire fonctionnelle : elle est la conséquence de certains troubles physiques ou mentaux qui empêchent une personne de se rendre aux toilettes à temps (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkison, AVC, etc.).
- Incontinence totale : il s’agit d’une perte continue et non contrôlée des urines. Elle peut faire suite à :
» Un accouchement.
» Une intervention chirurgicale.
» Une maladie du système nerveux.
» Un accident du bassin ou de la colonne vertébrale.

Quels sont les symptômes ?

Dans tous les cas, l’incontinence se manifeste par des fuites urinaires incontrôlables. Selon la forme d’incontinence, ces fuites ont une fréquence et une abondance variables. Dans le cas de l’incontinence urinaire d’effort par exemple, les fuites sont relativement faibles et jamais nocturnes. Il est possible que la personne ne soit même pas consciente de ses fuites. Par contre, dans le cas de l’incontinence urinaire par impériosité, les fuites sont bien plus importantes. Autre exemple, dans le cas de l’incontinence urinaire par regorgement, les fuites sont le plus souvent nocturnes.

Quelles sont les complications possibles ?

Physiologiquement, l’incontinence urinaire peut mener à quelques complications du type infection de la peau, plaies et rougeurs. Mais le plus souvent, ce trouble a des répercussions psychologiques importantes chez la femme. Ce sujet est encore considéré tabou et de nombreuses femmes ne sont pas traitées parce qu’elles ont honte d’en parler. Cela pertube la vie sociale et professionnelle de la personne touchée. Peuvent s’en suivre anxiété et dépression.
Orientation
Un médecin généraliste ou un gynécologue dans un premier temps, puis un urologue.
Quels sont les traitements ?
Tout dépend de la nature de l’incontinence. Si elle est de nature physiologique, elle peut être soignée par des médicaments. Dans le cas plus courant de l’incontinence urinaire d’effort, une thérapie comportementale peut être mise en place pour apprendre à tonifier le pelvis et contrôler plus efficacement ses mouvements. Des exercices et l’adoption d’un nouveau mode de vie (notamment sur les habitudes alimentaires) sont souvent préconisés. Si ces méthodes douces ne fonctionnent pas, l’intervention chirurgicale peut être envisagée.


Prévention de l'incontinence urinaire :
- évitez de fumez ou réduisez votre consommation de tabac
- évitre tout excès de sucre, épices, miel, chocolat, tomates, alcool, boissons pétillantes, café, lait.
- pratiquez un sport ou une activité physique régulière
- allez régulièrement aux toilettes
- pratiquez régulièrement le petit exercice suivant (exercice de Kegel) : quand vous commencez à urinez, interrompez le jet et retenez le pendant trois ou quatre secondes puis relâchez et continuez à uriner. Recommencez une ou deux fois de suite à chaque fois que vous allez aux toilettes.
Vous pouvez aussi continuer l'exercice de Kegel en vous exerçant à contracter les muscles de l'anus et de la vessie pendant quelques secondes plusieurs fois par jour, pour totaliser au moins deux minutes en tout par jour. Cet exercice est excellent contre l'incontinence urinaire.

_________________
Coeur ouvert,Main tendue,Oreille attentive,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pointvert.1fr1.net
 
Le pharmacien face à l'incontinence urinaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conseil du pharmacien face a des symptomes occulaires a lofficine
» le pharmacien face à l'intoxication à l'eau de javel
» Que faire face aux corrompus du département de pharmacie?
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE POINT VERT DE LA PHARMACIE ET DE LA VIE :: le point vert au comptoir de l'officine-
Sauter vers: